Partir pour le grand est à Tohoku
Connu pour ses catastrophes naturelles, elle cache pourtant bien des secrets

Découvrez le grand territoire de l'est, visitez Tohoku

La région de Tohoku possède une large partie du territoire, elle représente à peu près 30% des terres du Japon. Principalement connu pour être la région aux catastrophes naturelles, voyager à travers Tohoku peut vous réserver bien des surprises ! La population actuelle de cette grande terre est de 9 millions d’habitants, ce qui fait quand même qu’un petit nombre si on compare avec les plus de 126 millions de japonais. Vous aurez donc de l’espace pour vous pendant votre visite du Tohoku ! Vous connaissez certainement la ville de Fukushima ( de nom ), et bien vous la trouvez dans cette région, pourtant, elle n’est pas la plus connu puisque la grande métropole de Sendai est numéro 1 dans cette province. Visiter le Tohoku c’est aussi parcourir les côtes japonaises, découvrir des temples de pèlerinage et encore pleins d’autres richesses cachés.

Les immanquables à voir durant votre visite du Tohoku

Découvrir la tristement célèbre Fukushima

Le tsunami qui a provoqué le dysfonctionnement de la centrale nucléaire de Fukushima a frappé le 11 mars 2011. Le temps passe vite mais permet d’effectuer une visite du site sinistré pour les touristes. Cependant, il y a des règles, des guides à respecter pour éviter les problèmes et rester en sécurité. Vous y découvrirez une ville abandonnée, des maisons désertés, des magasins saccagés par la catastrophe… bref, de quoi montrer les conséquences que peuvent avoir les centrales nucléaires si elles tombent sur un problème grave. Mais rassurez vous quand même, depuis cette épisode, la sécurité des centrales nucléaires ne cessent d’augmenter.
Pendant votre voyage direction Fukushima, vous pourrez aussi découvrir la nature qui reprend ses droits et des paysages étonnants.

A travers cette ville situé dans le centre-sud de la région, vous voyagerez à dans l’histoire du Tohoku, dans son époque féodale, vous marcherez au même endroit que les derniers instants des samouraïs de la région. Cette commune pourra aussi vous en apprendre beaucoup sur la fabrication du saké grâce à son musée du saké ainsi que vous montrer des objets historiques avec le musée préfectoral de Fukushima.
La cité de Aizu Wakamatsu abrite aussi le château d’Aizu, il est le bijoux de la ville car il est fort en histoire et retrace des batailles épiques de la guerre de Boshin. De quoi ravir les fans d’histoire japonaise.

Un récipient et une carafe pour servir du saké
Un chemin à travers les cerisiers dans la ville de Aizuwakamatsu
Photo sur le château d'Aizu depuis le jardin

Visiter Tohoku et sa splendide Sendai

Nous ne pouvons résumer tout ce qu’il y a à faire dans la grande ville de Sendai, donc nous allons opter pour un choix varier ! ( pour tout savoir sur Sendai c’est ici ). La ville de Sendai est parfaitement représenté par sa grande rue aux arbres, nous vous invitons donc à vous baladez à Jozenji-Dori pour y découvrir mainte commerces, cafés et un parc accueillant les festivités de l’année.
La cité possède de nombreux temples et sanctuaires non loin de la gare donc facile d’accès ! Des pèlerinages s’y opèrent notamment au sanctuaire de Osaki Hachimangu ou bien au temple de Rinno-ji.
Allez observer la déesse de la miséricorde avec sa statue Daikannon, elle est certes un peu plus loin dans la ville mais elle vous offrira un panorama incroyable !
Si vous désirez en apprendre sur Date Masamune, le dragon borgne, et de sa descendance, vous pourrez vous rendre au musée de Sendai et comprendre l’histoire de la création de la ville. Le Zuihoden ( le mausolée ) vous racontera aussi une partie de son histoire.
Sendai ne se résume pas seulement avec de l’histoire, la ville regorge de boutiques en tout genre et de restaurant ! De quoi passez de bons moments et de goûter aux délicieux repas locaux. Croyez nous, si vous décidez de visiter la région Tohoku, faites un tour à Sendai.

La grande rue aux arbres éclairés pendant la nuit
Un des magnifiques temples de la ville de Sendai
La face avant de la grande statue de Daikannon

Le bourg de Tsuroka est la numéro deux de la préfecture de Yamagata ( aux abords de la mer du Japon ), la ville se veut industriel, économique mais aussi culturel. Elle est avant tout réputé pour ses coutumes traditionnelles ainsi que son domaine gastronomique. Il faut savoir que la ville attire de plus en plus de touristes chaque année car elle offre aussi des paysages époustouflants et des lieux touristiques naturels. La ville est devenue classée au patrimoine culturel de l’UNESCO, c’est pour dire que ça en vaut bien le détour. Surtout avec ses montagnes sacrées, son aquarium Kamo, ses parcs ou bien son musée de Chidokan. Donc si vous visitez la région de Tohoku, pensez à faire un saut à la ville de Tsuruoka.

Vu sur une horizon sauvage de Tsuruoka
Des cerisiers en fleurs dans un parc de Tsuruoka
Un aquarium en forme de sphère éclairé d'un bleu mer

Visiter le Tohoku en passant par Hiraizumi

Cette cité possède un fort patrimoine historique car elle fut choisie par le clan Oshu comme lieu de son pouvoir avant d’être détruite lors de conflits de politiques dans le pays. Hiraizumi est connu pour posséder un temple caché au cœur de la forêt ( Chuson-Ji ), c’est un incontournable à faire pendant votre visite du Tohoku ! Le secteur abrite aussi le temple de Motsu-Ji qui est censé désigner le paradis sur Terre à lui seul. Les alentours de la cité vous réserves aussi des promenades agréables qui vous donneront le sourire et la joie de vivre.

L'extérieur d'un temple touristique de la ville
Photo du temple du Motsu
Panorama d'un jardin de la ville de Hiraizumi

Cette ville du nord de la région du Tohoku est aussi surnommé ” la petite Kyoto “. Kakunodate vous accordera une partie de l’histoire féodal du Japon. Vous y découvrirez les traditionnelles maisons de samouraïs, elles ont été conservés du temps et de l’occidentalisation. Vous marcherez à travers des ruelles paisibles qui vous ramèneront des centaines d’années en arrière ! Au printemps, les nombreux cerisiers de la ville fleurissent et donnent un aspect magnifique à la ville, notamment au niveau des étranges palissades noires qui donnent un contraste de couleur imprésionnant.

Les cerisiers de Kakunodate qui dépassent des palissades noires
Une armure de samouraï exposé au public
Les couleurs rougeoyantes de l'automne à Kakunodate

Aomori, la ville pour se rendre au nord

La cité de Aomori possède beaucoup de facettes à découvrir ! Entre le marché aux poissons, le site touristique Sannai-Maruyama où vous pourrez observer les maisons atypiques de la zone, la rivière Oirase qui offre de belles promenades,  le sanctuaire Kabushima non loin dans la préfecture, vous aurez de quoi passer de belles journées. Aomori permet d’accéder à d’autres sites pour compléter votre visite du Tohoku.

Visitez le nord de Tohoku, non loin de Aomori

Le château de Hirosaki

Cette forteresse qui est construite sur colline est un incontournable du pays, surtout au printemps. Effectivement, le donjon et ses alentours sont remplis de cerisiers japonais et de paysages somptueux ! Avec plus de 2600 cerisiers, il accueil de nombreux touristes qui désirent voir la beauté du lieu, des douves remplis de pétales de sakura.

Vu sur le château de Hirosuki, d'une douve et des cerisiers

Le lac Towada

Si on devait résumer la zone, épatant et étonnant. Vous trouvez un lac au bleu pur à vous en couper le souffle ! Le site est reconnu à travers toute la région pour être d’une pureté incroyable, un vrai régale pour vos yeux. Vous pourrez même y faire un tour de bateau. Vous en garderez un magnifique souvenir de votre visite du Tohoku.

Une vue sur le lac Towada au levé du soleil

La péninsule de Shimokita

Partez pour l’extrême nord de la région et parcourez les incroyables paysages sauvages qui se présentent à vous. Contemplez la montagne de la peur et ses odeurs de soufre, les incroyables falaises sacrées au panorama unique ou bien rendez vous au point le plus au nord de cette île du Japon, au camp Oma, le point septentrional de Tohoku.

Le sublime lac Shiretoko et ses environs

D'autres décors qui en valent le détour pendant votre visite du Tohoku

Le mont Bandai

La zone est très touristique, elle offre des jolies randonnées pleines de fraîcheurs en été comme en hiver. La montagne est aussi prisée pour le ski pendant la période hivernal.

Une vue sur le mont Bandai depuis son contrebas dans les champs

Le mont Zao

Entre les préfectures de Miyagi et de Yamagata, cette montagne propose un détour touristique important avec ses bains naturels, ses stations de ski et ses promenades.

Le mont Zao et son onsen naturel

La baie Matsushima

Rendez vous à Sendai pour contempler la sublime baie Matsushima, l’un des plus beaux paysages du pays. Vous y verrez de nombreux îlots recouvert de pins.

Vu sur la baie et ses îlots de pins

Rejoindre Tohoku par différents moyens

Accéder au Tohoku par train

Il n’y a rien de plus simple que de rejoindre la région du Tohoku que par train. La ville côtière de Aomori du nord-est est seulement à 3 heures de Tokyo, en ce qui concerne Sendai, il vous faudra seulement 1 heure et 30 minutes pour rejoindre la ville far de la région. Les plus grandes villes de la région ont des chemins de fer en direction des plus petites, de quoi vous balader sans aucun problème, pensez juste au Japan Rail Pass.

Envolez vous vers Tohoku

Beaucoup de vols domestiques desservent la région de Tohoku à travers les différents aéroports ( Misawa, Aomori, Odate, Iwate, Fukushima, Sendai… ). Il en existe à travers toutes les préfectures de la région donc il y a de quoi trouver votre point d’arrivé. A noter qu’un vol Tokyo-Aomori met un peu plus de 1 heure, ce qui en fait un moyen rapide pour circuler d’un point à l’autre de la contrée.

La classique traversé en voiture

Rien de plus simple que de louer une voiture pour la durée de votre séjour et de partir à la visite du Tohoku. Vous pourrez vous aventurer à travers les paysages de la région et ainsi rejoindre les lieux à l’heure que vous souhaitez. Si vous optez pour cette solution, cela pourrait revenir certes plus coûteux mais aussi plus riche en émotion.

Notre conseil; partez depuis Tokyo vers le nord-est du Japon en transport ferroviaire avec le Japan Rail Pass. Vous aurez moins de liberté qu’en voiture mais le coût sera quand même réduit au final. De plus, vous pourrez visiter les différentes préfectures du Tohoku grâce au magnifique réseau de train que propose le pays.

Pour découvrir la carte des régions et une version plus détaillé de chacune d’entre elles, dirigez vous vers cette partie du site ( cliquez moi ).

Des indications pour savoir quand visiter le Tohoku

Au printemps, la région reste encore fraîche au début de la saison puisque sa situation géographique du nord fait qu’elle garde un peu plus le froid. Mais cette saison va aussi donner des températures de plus en plus agréables au fil des mois, ainsi, la floraison des arbres est un peu plus tardive que dans les régions du centre et du sud.
En été, comme sa voisine Hokkaido, le nord de la région vous permettra d’éviter les coups de soleil du Japon et avoir des températures douces. Mais attention, au vu de l’étendu de Tohoku, du nord vers le sud, il est certain que si vous traînez vers Fukushima il fera plus chaud que vers la ville de Sendai ou de Aomori.
En automne, vous rejoindrez les sublimes couleurs que vous proposeront les panoramas de la région. Les températures restent agréables même si la météo commence à repartir à la baisse vers la fin de cette saison ( en tout cas dans le nord ).
En hiver, la région devient très froide et cela peut en repousser plus d’un ! Mais sachez que pour les amateurs de neige, vous aurez de quoi vous amuser pendant que vous visitez le Tohoku et ainsi découvrir la contrée du nord-est sous un nouveau point du vue. 

Vous l’aurez compris, visiter le Tohoku c’est voyager dans la nature mais aussi dans l’histoire ! Vous aurez de quoi voyager à travers la région et de découvrir même des activités que l’on a pas cité ci dessus ! Il y a tellement à découvrir et à faire au Japon que l’on ne peut tout citer. Si vous désirez en savoir davantage sur d’autres régions, passez par cette partie du site ( cliquez moi ).