Découvrez le Chugoku, l'ouest du pays
Un visage du Japon aux multiples facettes

Une face de l'histoire japonaise, à la visite du Chugoku

Situé au nord du détroit de Kanmon et à l’extrémité sud ouest de l’île principale du Honshu, la région du Chugoku est un vrai trésor pour le Japon. La première chose à laquelle les touristes étrangers pensent quand ils partent visiter le Chugoku, c’est à la tristement célèbre Hiroshima qui fut détruite par une bombe atomique durant la deuxième guerre mondiale. Mais les japonais ce sont relevés de cette épreuve. Aujourd’hui, Hiroshima et les autres villes sont des impératifs à visiter au Chugoku car elles ont su se relever et devenir dynamique sur un plan économique, culturel, ainsi que bien évidemment historique. Suivez nous à travers cette page et appréciez ce que l’ouest du Japon a à vous offrir.

Visiter le Chugoku et ses incontournables de la rive sud

Qui ne connait pas la fameuse Hiroshima ? L’une des villes les plus célèbres des manuels d’Histoire sur la seconde guerre mondiale. Mais Hiroshima ne se résume pas seulement à ce fait historique, elle a beaucoup à vous raconter. En savoir plus sur Hiroshima. Un immanquable pour votre visite du Chugoku

Les principaux sites touristiques à explorer dans Hiroshima sont divers et variés. Commençons par un peu d’Histoire et donc bien évidemment par le grand dôme de Genbaku, connu pour avoir résisté à la déflagration de la bombe atomique, du moins dans sa structure globale. Cette bâtisse représente parfaitement l’état des lieux après l’explosion de la bombe atomique. Pour continuer dans les sensations fortes, dirigez vous vers le mémorial de la paix et son parc aux arbres colorés. Une véritable pépite pour les yeux ainsi que pour l’émotion que le lieu dégage. Pour vous renseignez davantage sur l’histoire d’Hiroshima, plusieurs musées sont disponibles aux visiteurs.

Comme beaucoup de grandes villes du Japon, un château de l’ancienne époque japonaise est ouvert au public ainsi plusieurs coins de verdure pour vous permettre de flâner à travers de belles vues. Par exemple, le jardin de Shukkei-en ou le jardin botanique. Pour avoir un panorama époustouflant, dirigez vous vers la tour Orizuru et son étage vitré à 360°. Et pour finir ce court résumé de Hiroshima, le temple Mitaki-dera vous donnera une balade spirituelle.

La bâtisse historique de la deuxième guerre mondiale
Le site du mémorial de paix de Hiroshima
Le temple rouge de Hiroshima et ses arbres qui l'entour

L'île sacré de Miyajima, au bord de Hiroshima

Durant votre visite du Chugoku, si vous passez par sa capitale historique, pensez aussi à faire un détour sur l’île de Miyajima ( ou aussi appelé Itsukushima ). Un spectacle vivant à contempler obligatoirement ! Le site important de ce morceau de terre est la porte rouge ( le Torii ) qui semble flotter à marée montante. Le sanctuaire de Itsukushima borde la bâtisse rouge de l’eau, le paysage est unique, à vous couper le souffle.
Miyajima propose aussi un beau temple ( le Daisho-in ), des petites statues vous invite à une balade fort sympathique de l’intérieur de l’île. Le mont Misen permet des randonnées et de bonne bouffée d’air frais, une fois au sommet, le panorama sur le environs est tout simplement reposant. L’île de Miyajima est un vrai délice pour les yeux.

La torii gate rouge qui flotte à Hirshomi
La pavillon rouge flottant sur l'eau
Le sommet du mont Misen et son panorama

Un petit saut à Iwakuni

Cette ville est loin d’être la plus touristique de l’ouest du Japon. Cependant, elle possède quelques arguments qui en valent le détour ! Venez parcourir le parc Kikko et ses environs typiquement japonais, son château est quand à lui situé un peu plus loin dans la montagne de Shiroyama et vous procura un beau panorama des environs. Mais le top de Iwakuni, c’est son pont à l’aspect très atypique. Le pont Kintai vaut à lui seul un petit saut touristique dans la ville !

Panorama de Iwakuni depuis son château
Le petit château de Iwakuni en haut de la montagne
Le pont atypique de Iwakuni

Un bain de lapins à Okunoshima

Pendant votre visite du Chugoku ( à l’est de Hiroshima ), allez à cette magique île aux lapins de Okunoshima car c’est tout simplement un incontournable. Ce parc naturel pour les lapins est très sympathique à parcourir, vous pourrez même y découvrir des bâtiments à l’abandon et un musée ou bien faire bronzette sur les plages. Mais dans tous les cas, respectez le bien être des animaux et n’influencez pas le quotidien naturel de l’île.

Deux lapins mangeant une carotte sur le site touristique
Le bâtiment totalement à l'abandon sur l'île
Les lapins sur la plage touristique de l'île

Onomichi, la ville d'un autre temps

Toute proche des petits lapins, la ville de Onomichi est un repère japonais qui possède des structures qui ont traversé le temps. Ses nombreux temples et ses ruelles en pentes qui séparent les maisons typiquement japonaises font de cette ville une beauté culturelle, simple et efficace. De plus, les animaux sont accueillants, mais cette fois ci ce ne sont pas des lapins mais des chats. Les environs de Onomichi proposent beaucoup de paysages à contempler, surtout avec toutes les petites îles de la rive.

Panorama de la ville de Onomichi
Un des nombreux temples de Onomichi
Le beau et ancien cimetière de la ville

Visiter le Chugoku et sa grande Okayama

La ville de Okayama est tout juste incroyable ( le long de la rive vers l’est de Hiroshima ) ! Vous aurez beaucoup de sites à découvrir et à contempler. Okayama regorge de musées, comme celui de l’Orient ou encore le musée préfectoral. De quoi se plonger dans l’histoire du pays et de la région. La ville abrite aussi de nombreux quartiers commerçants et il y en a pour tous les genres !
La ville possède un château à l’architecture atypique et d’une couleur noire. Nous le trouvons moins impressionnant que le château de Matsumoto mais la balade reste fort sympathique ! De plus, la zone possède un super jardin pour les amateurs de jolis décors.

Pendant que vous êtes à Okayama, profitez en pour parcourir la région de Kibi et ses divers sites touristiques qui sont tout juste incroyables. Notamment, le Kofun de Tsukuriyama qui est impressionnant et entouré de ses semblables. Le sanctuaire Kibitsu et le temple Bitcû Kokubun-ji sont aussi de belles bâtisses qui valent plus qu’un simple coup d’oeil.

Une magnifique place piétonne et ses commerces à Okayama
Panorama du jardin Korakuen et le château au loin
Le kofun de Tsukuriyama et ses autres tumulus

Kurashiki, la Venise proche de Okayama

Comme le titre l’indique, la ville possède des canaux qui traversent la ville. Il est évident que vous allez marcher le long du fleuve Takahashi mais gardez des forces pour le fabuleux quartier Bikan. Les structures de la zone datent du 17ème siècle et sont dans un état de conservation tout juste remarquable. Beaucoup de ces bâtiments sont aujourd’hui visitables en tant que musées. Si vous continuez votre balade dans la ville, vous apercevrez différentes structures d’un ancien temps, comme par exemple le mémorial Kojima Torajirô.

Un des canaux de la ville et son décor typiquement japonais
Une des rues commerçantes de Kurashiki
L'avant d'un des nombreux musées de la ville

Visiter le Chugoku depuis le nord

Les dunes Tottori

Une zone de sable, un véritable désert à parcourir durant votre visite du Chugoku. Les dunes de Tottori sont les plus grandes du Japon, avec sa quinzaine de kilomètres en longueur. Elle change de forme et s’adapte à la météo qui la reconstruit de diverses manières. Une expérience paisible et fort sympathique à vivre. Vous trouverez non loin de celles ci des villes à arpentez et à explorer.

Les vastes dunes de sables de Tottori

L'ancienne cité de Matsue

Situé au bord de la mer du Japon, la capitale de la préfecture de Shimane envoie ses touristes à l’ancienne époque d’Edo. En effet, la ville de Matsue a abrité de nombreux samouraïs et possède donc son propre château. Vous y trouverez donc sans surprise des habitats de samouraïs ainsi que de superbes pavillons tout proche des canaux qui plonge vers la ville. Matsue est ainsi surnommé ” la cité de l’eau “. Vous trouverez dans la ville et dans ses environs de nombreux points touristiques ( comme le lac Shinji ) qui vous conteront des belles histoires sur la vie dantan. Cette cité est un vrai nid à souvenirs alors n’hésitez surtout pas !

Le château sombre conservé de Matsue
Un des nombreux temples de la ville de Matsue
Des maisons typiquement japonaises au bord de canaux

Le grand temple Izumo Taisha

Ce temple est l’un des plus grand et des plus sacrés du Japon tout entier. Les pèlerinages vers celui ci sont légions. Ce site est un peu la capitale du shintoïsme et le respect des lieux est pris très au sérieux. Ici est honoré une divinité créatrice du Japon même ( Okuninushi ). Ce sanctuaire qui date du 7ème siècle est donc un symbole très fort pour le pays.

L'avant de l'énorme temple Izumo Taisha

Les portes rouges de Motonosumi Inari

Le site touristique est clairement un chemin de torii ( les portes rouges sacrés du Japon ) qui relie la mer à la montagne. Le panorama qu’offre la falaise est époustouflant et celui du haut de la montagne l’est tout autant. Si vous souhaitez un bon souvenir de paysage japonais, le sanctuaire de Motonosumi Inari est l’endroit parfait pour vous ! Le site est tout simplement mythique.

Le chemin de porte rouge du site touristique

Prendre la direction du Chugoku

Rejoindre la région par avion

Les grandes villes de l’ouest du Japon possèdent un aéroports, ce qui facilite l’accès direct au territoire par la voie des airs. Nous vous recommandons de vous diriger vers Hiroshima ou Okayama pour commencer votre visite du Chugoku directement de l’intérieur ! Vous commencerez ainsi forcément par une belle grande ville de la région. Cette méthode est donc relativement simple et facile d’accès pour tous les touristes étrangers.

Prendre le Japan Rail depuis Osaka ou Tokyo

Si votre billet d’avion prend la direction de Osaka ou de Tokyo et que vous souhaitez visiter le Chugoku, ne vous inquiétez pas. Comme vous le savez, le réseau du Japan Rail est grand et permet de rejoindre les différentes parties du territoire japonais. Il vous suffit donc de faire votre choix sur la destination à atteindre et prenez ensuite les trains à grande vitesse pour économiser du temps.

Notre conseil; Même si louer une voiture pour se balader à travers tout le pays reste une option, nous vous recommandons l’avion pour atterrir au Japon et ensuite circuler avec le Japan Rail Pass. Vous aurez l’occasion avec celui ci de vous promener à travers les différents circuits touristiques du pays.

Pour découvrir la carte des régions et une version plus détaillé de chacune d’entre elles, dirigez vous vers cette partie du site ( cliquez moi ).

A quelle période visiter le Chugoku ?

Au printemps, l’ouest du Japon est relativement moins touché par le froid que ses précédentes voisines. Donc à l’heure de la floraison des cerisiers, visiter le Chugoku c’est tout simplement participer à l’éveille des couleurs de la nature dans son format naturel.
En été, le climat de la région a normalement déjà bien commencé à monter, ainsi la chaleur et l’humidité ne vont cessés d’augmenter en puissance. Soyez donc prêt pour des journées remplies de soleil ! Si vous esquivez la saison des pluies bien évidemment.
En automne, visiter le Chugoku à cette période est un très bon choix. En effet, les températures sont encore bonnes et descendes tout doucement. La région reste donc bien colorée, idéal pour vos parcours !
En hiver, l’atmosphère tombe dans la fraîcheur, bien loin de la chaleur des autres saisons mais bien loin de la situation hivernal des régions du nord. Visiter le Chugoku en cette saison est donc une possibilité viable, vous aurez juste un peu moins de soleil.

Vous l’aurez compris, partir à la visite du Chugoku c’est faire un saut dans l’histoire du Japon. Des grandes villes dynamiques mais aussi un passé douloureux sans oublier ses paysages époustouflants ! Le Japon vous réserve encore tant de choses à voir, pour découvrir les autres régions du pays, passez par cette partie du site ( cliquez moi ).