Une aventure sur l'île de Shikoku
Une terre culturelle et traditionnelle du Japon

Un visite du Shikoku pour un séjour magique

La quatrième île du Japon est une région qui, sur le plan culturel est très intéressante. Si vous prenez l’option d’aller visiter le Shikoku, vous vous apercevrez bien vite que vous êtes bien loin des zones très touristiques du Kansai ou du Kanto. Mais n’en soyez pas effrayé pour autant ! Cette ” petite ” île a beaucoup à vous faire découvrir. Cette terre est riche en paysages naturels et en histoire culturelle. La principale renommé de la région de Shikoku est son grand nombre de temples ( 88 sites ) ainsi que les pèlerinages qui s’en suivent. Pendant ce voyage au Shikoku, vous serez en pleine quête de spiritualité puisque cette île est presque un sanctuaire à elle seule. Alors n’hésitez pas à vous vêtir d’une tenue traditionnelle et partez dans cette belle aventure.

Visiter le Shikoku et ses incontournables de l'Est

Takamatsu, un havre de paix

Takamatsu est une ville située au nord-est de la région. Elle est souvent le point de départ pour visiter le Shikoku puisqu’elle propose un bon panel d’activités en plus de sa situation géographique propice à rejoindre par le Honshū. En terme d’exploration ” classique “, la ville est correcte pour faire du shopping, découvrir des commerces d’artisans ou encore écouter des histoires via les nombreux musées.

La principale attraction de la ville est le jardin Ritsurin kôen. Les amateurs de promenades vont pouvoir se réjouir car vous aurez de belles marches à faire. En effet, le lieu est réputé pour donner à chaque pas une nouvelle vue. Le jardin abrite aussi le beau pavillon de thé Kikugetsu-tei. Une dégustation en approche pour les marcheurs ?

La cité de Takamatsu possède des ruines du château Tamamo ainsi qu’un parc qui relie différentes rues commerçantes au port de la ville. Même si le parcours est moins intéressant que le Ritsurin kôen, la balade n’en reste pas moins sympathique.

En prenant la direction du bord de l’eau, non loin de la gare de la ville, vous rejoindrez le Sunport. De jolies paysages vous y attendent ainsi que des structures typiques du Japon actuel. Le Sunport est aussi le point de départ pour naviguer vers les petites îles non loin de la ville et découvrir des villages japonais ( par exemple, l’île de Ogijima ).

Un des paysages vert du jardin Ritsurin kôen
Vue sur la port de Takamatsu et ses grattes ciels
Une bourgade sur l'île de Ogijima

La ville littorale de Marugame

Partir à la visiter du Shikoku en rejoignant la ville frontalière Marugame. Dans cette ville, vous aurez de quoi vous rafraîchir si vous trouvez les températures ambiantes trop lourdes pour vous. Marugame est la plus grosse production d’éventails du Japon tout entier, donc en plus de gagner de l’air frais, vous repartirez avec un joli souvenir. Vous inquiétez pas, il y en a de toutes les couleurs et de formes différentes, il en faut pour tous les goûts !
Pour rester sur les couleurs et le côté artistique de la ville, nous vous conseillons de faire un saut au musée d’art contemporain qui peut vous réserver bien des surprises.

La cité de Marugame possède un château dont la structure interne a gardé sa saveur du bois, un fait rare pour les forteresses du Japon. De plus, il est comme la majeure partie des châteaux japonais, construit sur une colline qui surplomb la ville ( cela donne un aspect impressionnant )

Différents éventails japonais avec des couleurs et des écritures
Le château qui surplomb la ville de Maragume
L'entrée fortifiée pour se rendre au château

Monter des marches à Kotohira

Situé non loin de Marugame, l’attrait majeur de la ville de Kotohira est son incroyable temple. Celui ci propose un véritable pèlerinage en hauteur puisqu’en effet, il vous faudra parcourir pas moins de 1368 marches pour accéder au sanctuaire. Ne prenez pas peur du parcours physique que cela représente car la beauté du spectacle final en vaut la peine ! On souhaite bonne chance aux marcheurs qui iront escalader le mont. Pour les autres, ne vous inquiétez pas, la ville possède d’autres temples forts sympathiques et aux architectures diverses.

Kotohira est aussi reconnu pour son théâtre. Allez contempler les différentes histoires en couleurs que vous proposera le site. Un véritable régale pour les adultes comme pour les enfants ! Attention, on parle ici de visiter le lieu, malheureusement les représentations s’y font très rarement voir plus du tout.

Une partie des nombreuses marches pour rejoindre le sanctuaire
La façade du temple au sommet des marches de Kotohira
L'avant très coloré du théâtre de Kotohira

La ville de Miyoshi et ses environs

La ville de Miyoshi est situé un plus plus dans les terres. Vous quitterez donc le rivage idyllique japonais pour rentrer dans des territoires aux décors époustouflants. Si vous visitez le Shikoku, cette parcelle de terre est un incontournable de la région. Une réelle pépite vivante du Japon. La ville en soit n’est pas la principale attraction même si elle reste fortement agréable à parcourir.

La vallée d’Iya, une véritable aventure dans la Japon traditionnel et à travers des paysages tous plus incroyables les uns que les autres. Vous parcourrez de sublimes falaises et traverserez des ponts aux architectures phénoménales ( par exemple, le Kazurakashi ). Parcourir la vallée d’Iya est un véritable saut dans un monde parallèle.

Les gorges Oboke et Kobobe, qui se cachent dans la vallée d’Iya, procurent un divertissement naturel à couper le souffle. Vous pourrez traverser le fleuve avec divers moyens de transport ( bateau pour la détente ou rafting pour les sensations fortes ). Ce trésor national naturel est un véritable paradis pour l’exploration et la découverte.

Un des nombreux panoramas de la vallée d'Iya
Un des nombreux ponts de la vallée d'Iya
Fabuleux paysage des gorges de Oboke

Visiter le Shikoku et le mont Tsurugi

En bordure de la vallée d’Iya se trouve le gigantesque mont Tsurugi. Si vous êtes en quête de panorama sans fin, le site est parfait pour vous. La montagne dispose de différents parcours pour avec des difficultés diverses et variées. Ainsi, tous randonneurs trouvera son bonheur pour accéder au sommet de Tsurugi.

Panorama du haut de la montagne Tsurugi

Explorer la ville de Tokushima

Pendant l’été ( au mois d’août ), la ville accueille le festival de Awa Odori. Les couleurs, la dance et les défilés rendent les rues inondées par la joie et la bonne humeur. Une expérience très prisée par les japonais qui se rendent en nombre à Tokushima.
La ville possède plusieurs musées, notamment celui d’art moderne et le Awa Odori Kaikan qui lui raconte l’histoire des différents Awa Odori. Pour rester dans le thème des visites, il existe aussi la maison de l’indigo. Cet bâtisse est originale par les différents aspects qu’elle propose.

Partir pour Tokushima durant votre visite du Shikoku c’est aussi parcourir de nombreux temples qui compose le pèlerinage de l’île. Un château japonais transformé en musée pour y contempler les histoires de la région ainsi que son parc pour se dégourdir les jambes.

En périphérie de la ville, vous trouverez le mont Bizan. Une montagne qui offre un panorama fantastique ainsi que de jolis décors, surtout au printemps car la zone est inondé de cerisiers !

Le festival Awa Odori à Tokushima
Le parc du château de Tokushima
Panorama sur la ville de Tokushima depuis le mont Bizan

Kakashi no sato : une visite atypique du Shikoku

Un nom étrange mais aussi une ambiance étrange ! Le village de Kakashi no sato est situé à 800 mètres d’altitude. Il est aussi appelé le village aux poupées ! On dénombre plusieurs centaines de poupées de paille qui se promènent dans la ville. Une aventure un peu spéciale mais rigolote pour votre visite du Shikoku.

Diverses poupées de paille habitant à Kakashi no sato

Visiter le Shikoku et ses incontournables de l'Ouest

Imabari, la ville frontalière de l'Ouest

La cité de Imabari est un point de repère pour la visite de Shikoku depuis une arrivé du Honshū. En effet, cette partie du territoire est relié à la grande du Japon par un grand pont, celui ci offre par la même occasion de beaux paysages. La ville abrite aussi des temples, des musées, des parcs et un château. De quoi faire des promenades gourmandes pour remplir la journée de souvenirs ! De plus, la ville est connue pour être un paradis pour les cyclistes car elle propose des pistes hors du communs.

Panorama sur la ville de Imabari
Le somptueux château de Imabari
Un panorama splendide offert par une piste de vélos à Imabari

Une visite au Shikoku impose un détour à Matsuyama

La ville est gigantesque, bon peut être pas comme Tokyo mais elle reste une ville majeure de la région. Si vous prenez la direction de Matsuyama, vous aurez l’occasion de découvrir beaucoup de paysages époustouflants, surtout avec son splendide château. Cet bâtisse militaire offre de bonnes promenades à travers des jardins, des vestiges et des panoramas uniques.
La ville regorge aussi de temples et sanctuaires qui font partis du parcours de pèlerinage des 88 temples, nous vous conseillons par exemple le temple Kukai qui est une petite pépite.

En plus des balades à travers les ruelles commerçantes, vous aurez l’occasion de vous rendre au Dôgo Onsen. L’un des bains thermales historiques du Japon. Il s’agirait aussi de la bâtisse qui a inspiré le film ” le voyage de Chihiro ” de Hayao Moyazaki.

Panorama de la ville de Matsuyama depuis son château
Un des nombreux temples de Matsuyama
La devanture du célèbre onsen de Matsuyama

La ville artisanale de Uchiko

La cité de Uchiko sort tout droit de l’ère Meiji. Des bâtisses historiques datant de plus d’un siècle remplissent la ville. L’architecture de l’ère Meiji donne un aspect ancien à la ville, ce qui est loin d’être déplaisant si vous aimez contempler le passer. Uchiko est aussi connu pour son théâtre et les représentations qui s’y organisent alors n’hésitez pas à assister aux mobilisations des habitants.

Le principal atout de la ville est sa production de cire, dans le passé du moins. Vous pourrez parcourir un musée dédié à la cire ainsi que des bâtisses qui produisaient autrefois cette fameuse cire végétale.

Une ruelle aux maisons traditionnelles de Uchiko
L'avant du théâtre actif de Uchiko.
Un sanctuaire de l'ère Meiji de Uchiko

La beauté simple de Uwajima

La cité de Uwajima peut simplement se résumer par son beau petit château et son super jardin Tensha-en. La ville possède bien évidemment d’autres sites à découvrir mais les deux détails que l’on vient de citer suffisent à faire un détour dans la ville ! Court et efficace pour votre visite du Shikoku.

Un des décors du jardin Tensha-en de Uwajima

Visiter le Shikoku et sa principale ville du sud : Kochi

La cité du sud du Shikoku possède maintes sites à arpenter. Comme vous pouvez vous en douter, la ville possède son château qui a été bien préservé. Le somptueux temple Chikurin-ji vous fournira lui aussi de bons souvenirs puisqu’il est un des points majeurs pour le pèlerinage de la région. Non loin du temple vous pourrez marcher à travers le jardin botanique Makito, tous deux situés dans le mont Gosaiden.

Le petit château du sud de Shikoku
Le principal temple de la ville de Kochi
La nature en fleur à la ville de Kochi

Partir à la visite du Shikoku

Prendre les voies du Japan Rail

La voie principale de train ( Shinkansen ) ne rejoint pas l’île. Il vous faudra donc faire escale vers Okayama ( région du Chugoku ) et prendre des trains secondaires pour pouvoir accéder à l’île par les voies ferroviaires. Ce n’est pas la solution la plus facile mais elle reste à disposition.

Rejoindre l'île par la route

Plusieurs ponts relient les îles du Japon, donc si vous souhaitez visiter Shikoku, vous pouvez rejoindre l’île par les transports en commun ou par voiture si vous en avez une à disposition. Une méthode simple, facile et efficace !

Naviguer jusqu'à la région Shikoku

Quand on parle d’île on parle forcément de bateaux, vous aurez donc à disposition des transports maritimes afin de rejoindre l’île ! Mais faites attention aux horaires et à quel port de la région vous allez amarrer.

Notre conseil; Rejoindre Okayama ou Osaka par avion, et tout simplement voir ce qui vous arrange le plus. Il faut juste savoir vers quel secteur de Shikoku vous voulez commencer ! Et prenez en compte le facteur de temps, certains transports peuvent demander de la patience et donc ralentir votre début d’aventure !

Pour découvrir la carte des régions et une version plus détaillé de chacune d’entre elles, dirigez vous vers cette partie du site ( cliquez moi ).

Visiter le Shikoku selon les saisons

Au printemps, la floraison des arbres se fait beaucoup plus vite que dans les régions du nord. Nous sommes en effet sur cette île dans un climat subtropical humide. Par conséquence, la sortie de l’hiver possède une atmosphère déjà agréable à vivre.
En été, la chaleur et l’humidité de Shikoku sont bien présentes. Faites surtout attention à la saison des pluies et la probabilité de typhons qui peuvent essayer de nuire à votre séjour ! Donc renseignez vous sur la météo de la zone avant votre départ.
En automne, La température retombe mais reste très bonne si vous aimez vous balader en t-shirt. Les paysages restent très colorés et vous verrez moins de touristes étrangers dans le secteur ! Une occasion pour plonger davantage dans l’univers japonais.
En hiver, la neige ne touche pas forcément l’île de Shikoku. Nous sommes ici aux portes du sud du Japon et de ce fait, les températures restent assez élevés pour ne pas subir un froid hivernal et froid. Donc visiter le Shikoku en hivers reste une option viable.

Nous espérons vous avoir donné envie de visiter le Shikoku et ses richesses traditionnelles. Cette quatrième île du Japon n’est pas la première destination touristique mais elle réserve quand même quelques surprises fortes intéressantes. Si vous désirez en savoir davantage sur d’autres régions, passez par cette partie du site ( cliquez moi ).