Aizuwakamatsu : à la découverte des sites historiques japonais

Si vous passez un jour dans la région du Tohoku, pensez à rejoindre la ville historique de Aizuwakamatsu. Presque tous les sites touristiques de cette cité ont une histoire à raconté et la plupart d’entre elles ont influencé l’histoire du Japon. Aujourd’hui, la ville vous offrira aussi maintes commerces à visiter puisqu’elle est réputé pour la production d’objets de laque, de textiles et principalement pour son très bon saké. Il est donc certain que vous allez passer de bonnes journées à Aizuwakamatsu !

Les visites incontournables de Aizuwakamatsu

Où goûter du bon saké ?

Au Japon, suivant le contexte, le saké désigne toute forme de boisson alcoolisée, mais on entend ici par saké la bière typique du pays à base de riz. A Aizuwakamatsu, la brasserie de Suehiro Sake Brewery en produit et elle mérite un petit détour de votre part. L’auberge Mutaitaki située à la station thermale de Higashiyama propose aussi un bon saké Bishukakô qui accompagne généralement une succulente daurade mijotée ( une pépite pour votre palet ). Le charme du quartier accompagnera également votre dégustation culinaire ! Sinon vous pouvez boire du bon saké local à travers les différentes auberges ou restaurants.

La bâtisse où l'on déguste du bon saké

Le château de Tsuruga, l'incontournable de la ville

Ce monument est l’emblème d’Aizuwakamatsu. Il abrite un musée ainsi qu’un lieu d’observation pour y contempler un magnifique panorama de la ville. Cette forteresse servait à l’origine de base militaire tout en étant un centre administratif. Les seigneurs des lieux s’y succédèrent à multiples reprises à cause des nombreuses batailles qui se déroulaient dans la région. Pour assiéger à votre tour le château de Tsuruga, vous pouvez partir depuis les nombreuses gares desservies par le semi-express Japan Rail ou le Shikansen comme moyen de transport depuis la capitale de Tokyo.

Photo du beau château blanc de Tsuruga

La Pagode Sazaedo

Sur la colline de Limoriyama se dresse ce temple bouddhiste dont l’architecture traditionnelle intéresse bon nombre de touristes. Construite en 1796, la pagode est haute de 16.5 mètres. Vous pouvez accéder à ses trois étages à l’aide d’une double rampe en forme de spirale qui vous permet de monter ou de descendre sans vous croiser. Cet édifice était à l’ère d’Edo un lieu de pèlerinage. Les visiteurs y ont inscrit leur nom à leur passage.
Il existe aussi bien d’autres temples à travers la ville qui n’attendent que vous !

L'intérieur de la Pagode, le temple bouddhiste

Les parcs et jardins

Juste au dessus nous avons commencé à parlé de Limoriyama, mais ce n’est pas une colline ordinaire. Non seulement elle abrite le fameux temple mais la zone est sillonnée de terres piétonnes à parcourir.
Vous pouvez aussi prendre la direction des jardins d’Oyakuen dont l’un d’entre eux fut aménagé spécialement, il y a des centaines d’années, pour un grand seigneur de Aizuwakamatsu. Aujourd’hui, après plusieurs manipulations des lieux, il est l’endroit idéal pour les flâneries. Vous apercevrez aussi un étang qui caractérise ces les jardins d’Oyakuen puisque vous trouverez un îlot à son milieu un îlot qui abrite un pavillon de thé datant de l’ère d’Edo.
La maison Chouyoukaku ( nom donné par la princesse Setsuko, descendante d’un puissant seigneur de la cité ) est entouré d’un beau jardin médicinal digne de la seigneurie d’Aizu.

Le magnifique jardin et son îlot en son centre

Vous l’aurez remarqué, l’ancienne cité de Aizuwakamatsu a quelques pépites à vous proposer. Mais elle n’est pas la seul ville de la région à posséder des richesses historiques et touristiques ! Nous vous invitons à regarder notre page sur la région du Tohoku. Il vous suffit de cliquer ici.